Levée de fond pour VizEat – Repas chez l’Habitant

Repas chez l'habitant - vizeat

VizEat, le site de repas chez l’habitant, lève des fonds auprès de l’anglais Eurovestech.
VizEat est une communauté internationale qui rassemble des hôtes et des invités autour d’une expérience authentique de repas chez l’habitant. Les hôtes cuisinent et reçoivent, autour d’un repas maison, des invités de leur ville ou de l’étranger.

Lire la suiteLevée de fond pour VizEat – Repas chez l’Habitant

Boite de recherche dans les résultats de Recherche

Vous l’avez sans doute déjà remarqué… Google a déployé plus massivement des sous-boites de recherches (Search Box), lors de requêtes “Brand” et sous le titre des résultats naturels, avant les Sitelinks. Un moteur de recherche dans la recherche, trop fort Google !

Vraiment.

Si vous n’avez pas lu l’article de Google officialisant cette nouveauté, alors vous avez raté une information importante, comme la majeure partie de tous les sites que j’ai pu tester. A priori on peut penser que cela va dans le sens des site-links naturels déjà pratique pour l’utilisateur qui, lorsqu’il cherche une marque ou un site se voit aussi proposer un accès direct à l’une des pages profondes les plus visitées de ce site. C’est mieux pour l’utilisateur (moins de clic) et mieux pour les serveurs du site (moins de pages à charger). Là, avec la Boite de Recherche dans les Résultats de Recherche l’utilisateur peut directement depuis Google chercher dans le site en question l’information recherchée ! (Les spécialistes du SEO savaient déjà comment faire cela depuis +10 ans, une simple requête “site:domaine-du-site Mot-Clé” suffisait pour avoir le même résultat).

Merveilleux ! Sauf que… Vous avez testé ?

Avec ce changement Google augmente ses revenus en détournant votre marque pour le compte de vos concurrents. Oui, sérieusement. Si vous n’avez pas appliqué à votre site ce que propose Google dans son article.

Voilà ce que l’on obtient en cherchant “Location appartement New-York” depuis la Boite de recherche affichée sous la marque Airbnb :

Vous me suivez ?

Si vous avez cherché Airbnb et avez ensuite effectué une recherche depuis la boite de recherche proposée par Google, vous n’êtes PAS redirigé sur le site de la marque recherchée, mais sur une nouvelle page de résultat de recherche Google dont les 4/5e de la surface visible des résultats (Above The Fold) sont ni plus ni moins que des Adwords.

Pire ici : Airbnb n’est même pas présent en Adwords (sans doute parce qu’ils excluent l’affichage de leurs annonces de leurs visiteurs actifs connus), donc c’est un boulevard pour renvoyer ses visiteurs qui cherchaient Airbnb vers ses concurrents, pire encore si Airbnb était présent en Adwords ici, le CPC leur couterait beaucoup plus cher que celui de leur Brand (sur la page d’avant)…

Mais bon, ceux qui ont pris le temps de lire ce que dit Google (Don’ be Evil, hein ? 🙂 ) alors vous auriez su qu’il faut (vite vite) mettre à jour son site avec les bonnes pratiques de Mark Up de Schema.org… Et là vous verriez les internautes utilisant cette boite de recherche sous votre marque, atterrir chez vous. Et non dans le vaste champs de vos concurrents.

Site web : Voici comment renvoyer les recherches directement sur votre site

1) Votre site doit proposer un moteur de recherche (pre-requis)

2) Pour le faire savoir à Google il faut intégrer sur votre Home page les MarkUp correspondants (JSON-LD, microdata, ou RDFa) en suivant les indications de schema.org/WebSite ainsi que de  schema.org/SearchAction.

Cela devrait ressembler à quelque chose comme ça :

<div itemscope itemtype=”http://schema.org/WebSite” style=”display:none;”>
<meta itemprop=”url” content=”https://www.example.com/“/>
<form itemprop=”potentialAction” itemscope itemtype=”http://schema.org/SearchAction“>
<meta itemprop=”target” content=”https://www.example.com/examplecore/index/searchbyname?q={search_term}“/>
<input itemprop=”query-input” type=”text” name=”search_term” required/>
<input type=”submit”/>
</form>
</div>

 

Economie du partage : comment j’ai financé mes vacances

Ceux qui me connaissent savent que j’ai une certaine affinité pour l’économie du partage – the “sharing economy” comme disent nos confrères outre atlantique ou plus encore l’univers de la consommation collaborative. Trop souvent oublié des médias et des chantres de cette (nouvelle) économie, je me dois de rappeler qu’en 1999 voyait naitre les débuts de ce mouvement avec l’apparition des plateformes de ventes aux enchères entre particuliers et autre sites de group buying, suivi de sites de location saisonnière comme Homelidays (2000) et consorts… Consommer entre particulier ou ensemble n’est donc pas aussi nouveau. Ce qui est nouveau est que l’usage est désormais en train de primer sur la propriété ou que du moins un équilibre est en train de s’installer entre les deux, bousculant par la même occasion certaines institutions bien en place et réveillant les lobbies. Mais ce n’est pas l’objet de mon post 🙂

Lire la suiteEconomie du partage : comment j’ai financé mes vacances