Economie du partage : comment j’ai financé mes vacances

Ceux qui me connaissent savent que j’ai une certaine affinité pour l’économie du partage – the « sharing economy » comme disent nos confrères outre atlantique ou plus encore l’univers de la consommation collaborative. Trop souvent oublié des médias et des chantres de cette (nouvelle) économie, je me dois de rappeler qu’en 1999 voyait naitre les débuts de ce mouvement avec l’apparition des plateformes de ventes aux enchères entre particuliers et autre sites de group buying, suivi de sites de location saisonnière comme Homelidays (2000) et consorts… Consommer entre particulier ou ensemble n’est donc pas aussi nouveau. Ce qui est nouveau est que l’usage est désormais en train de primer sur la propriété ou que du moins un équilibre est en train de s’installer entre les deux, bousculant par la même occasion certaines institutions bien en place et réveillant les lobbies. Mais ce n’est pas l’objet de mon post 🙂

Investisseur depuis 2009 dans BedyCasa, site de location de chambre chez l’habitant – pionnier sur ce marché – j’ai décidé cet été de me convertir en consommateur collaboratif ! En juin 2014 j’ai donc mis mon appartement en location sur BedyCasa et sur Airbnb et ma voiture sur Drivy ainsi que sur Blablacar.

Bilan des courses : Vacances d’été financées !

Entre fin juin et fin août, c’est à dire en 3 mois, j’ai gagné – relativement facilement – la somme de 1491€ répartis comme cela :

  • 798,5€ sur Bedycasa
  • 579€ sur Airbnb
  • 113,4€ sur Drivy.

Cet été j’ai pris 2 semaines de vacances dans le sud de la France, les revenus tirés de ces activités pair à pair m’ont ainsi permis de financer mes vacances.

En plus d’avoir gagné de l’argent j’ai fait des rencontres fort sympathiques, Colette de Bretagne, adorable avec ses 3 petits enfants, Marie et ses délicates attentions… Bref, quelques tranches de vie partagées 🙂

Quelles furent les contraintes liées à cette démarche collaborative ?

Quasi aucune.

Pour mon appartement :

  • une gardienne sympathique qui a joué le jeu de remettre les clés à mes hôtes (je n’étais pas sur place lors de la location, mon appartement ayant été loué sans occupant). Et je n’ai loué mon appartement que de temps en temps, les week-end ou milieu de semaine où j’étais en déplacement.
  • L’obligation de nettoyer mon appartement entre chaque locataire : pas si contraignant, toujours plaisant de retrouver son appartement qui brille comme un sous neuf. Mes occupants avaient pour obligation de me le rendre tel qu’ils l’avaient trouvé – Et ils ont plus que bien joué le jeu.

Pour ma Voiture :

  • Remise des clés en main propre (mais ma gardienne aurait aussi bien pu faire l’affaire)
  • Voiture rendu en 1 morceau, pas de soucis à signaler.

La seule contrainte est de prévoir un peu de temps pour préparer son appartement (et éventuellement nettoyer sa voiture), de mettre à jour son calendrier de disponibilité et de répondre aux emails/SMS envoyés par les plate-formes. Pour la mise à jour (et il faut le savoir) vous avez la possibilité de synchroniser vos calendriers avec Ical entre les différents sites. Je préparerais un Tuto Video à ce sujet bientôt.

J’aurais pu gagner plus encore…

En effet, en démultipliant les plates-formes de location d’appartement entre particuliers (Sejourning, Housetrip, Wimdu, 9flat, et j’en passe) et les sites de location de voiture entre particulier (Buzzcar, Ouicar, mais aussi Blablacar que j’ai zappé) j’aurais pu optimiser mes rentes locatives. J’aurais aussi pu louer ma perceuse, mon vélo et mon rétroprojecteur sur Zilok, et gagner encore plus tout en faisant des heureux.

C’est décidé, l’été prochain je financerai 3 semaines de vacances grâce à l’économie du partage 🙂

Une question pour les OTA : quand est-ce que vous allez enfin considérer ce marché et comprendre les synergies énormes qui peuvent s’opérer entre les services de ces plate-formes collaboratives et vos clients ? Il y a 2 ans que j’en parle, aujourd’hui c’est plus qu’une réalité…

Et vous ? Avez-vous déjà loué, en tant que propriétaire ou utilisateur, un bien à un particulier ?

 

 

One Response to Economie du partage : comment j’ai financé mes vacances

  1. ShareAnnuaire dit :

    Parfaite illustration de ce que peut apporter la Consommation collaborative dans la vie de tous les jours. Bien d’autres possibilités ont vu le jour que vous pouvez découvrir sur notre site. https://shareannuaire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *